top of page

Blanc Tibet



je ne possède rien

rien de cher sur ma peau

que cette graine bénie


pour me guider

dans les neiges

sans horizon


mes vêtements de ville

deviennent oripeaux

nue dans la neige

mais je n’ai pas froid


à cette petite graine

aussi haute qu’une torche

je m’accroche

aussi vaste qu'un ciel


à l’espace

entre les montagnes

je demande


couvrez-moi

faîtes blanchir

mes os


enfin démunie

enfin dépouillée


nue

avec la graine


qui est venue jusqu’à moi

m’emmener


vers Celui qui l’a bénie

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page